LE MONDE DE POSEIDON

TRADUCTEUR

bloggerEnglishEnglishespañolItalianobloggerdeutschPortuguês
Oversæt denne side til danskÖversätt webbplatsen på svenskaالعربية中文Русский日本語blogger한국어СрпскиNederlandsSuomenTürkçePolska

Posté par MINOUCHA78 à 10:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]


20 novembre 2020

DAUPHIN

11359724_dauphin-bleu-et-blanc

 

 

Posté par POSEIDON55 à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

DAUPHIN

1010616_2

 

Dauphin

Le Dauphin est un nom vernaculaire ambigu désignant en français certains mammifères marins et fluviaux appartenant à l'ordre des Cétacés. Les dauphins dans l'Antiquité

 Les dauphins dans l'Antiquité, les peuples marins leur prêtaient de multiples exploits comme de guider les bateaux égarés dans la tempête ou de sauver les naufragés… Ils sont d'ailleurs très souvent cités dans la littérature grecque et étaient l'emblème de la ville de Corinthe (Grèce).

es dauphins au Moyen Âge Comme l'ensemble du règne animal, les enlumineurs du Moyen Âge ont représenté le dauphin comme un monstre marin. Il est alors utilisé dans certaines armoiries, notamment celle des Dauphins de France et des Dauphins de Viennois, et représenté comme un poisson, le dauphin, tout comme la baleine, étant héraldiquement un poissone substantifmasculin « dauphin » (/do.ˈfɛ̃/) est issu, par l'intermédiaire d'un latin vulgaie*dalphinus, du latin classique delphinus, lui-même issu du grec δελφίς/ delphí, peut-être lui-même issu de δελφὐς / delphús, «utérus» ou apparenté à delphax, le porc, qui partage une couche de graisse analogu.'ancien français daufin est attesté au milieu du xiie siècle1: d'après le Trésor de la langue française informatisé, sa plus ancienne occurrence connue se trouve dans un manuscrit du Roman d'Alexandre2.

«Dauphin» désigne en français de nombreux cétacés à dents (odontocètes) de moins de cinq mètres généralement dotés d'un rostre long même si l'espèce la plus familière de dauphins, celle que l'on trouve en majorité dans les delphinariums, est le grand dauphin, dont le nom signifie en latin «à nez tronqué». Les espèces concernées sont:

Sous le terme dauphin, on regroupe beaucoup d'espèces très différentes. Aussi bien au niveau comportemental qu'au niveau physique aussi les généralités propres à tous les dauphins sont communes à tous les odontocètes, appelés « dauphins » ou non.

Certains cétacés sont parfois appelés incorrectement «dauphins » par exemple ceux avec un rostre court ou à peine existant tels que le narval et le béluga, deux animaux plus grands que les dauphins classiques, mais surtout les marsouins qui sont, eux, beaucoup plus petits

Posté par POSEIDON55 à 08:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 novembre 2020

ECHOUAGE DE BALEINES

XVM5c38f25e-f041-11e6-afe4-bc9a0727d568-805x550

 

Spectaculaire et mystérieux échouage de baleines en Nouvelle-Zélande



La plage de Farewell Spit offre un spectacle de désolation avec un alignement de centaines de baleines, dont la plupart ont péri. Les causes de ce phénomène sont inconnues.

Plus de 600 baleines-pilotes, également appelées globlicéphales, ont été découvertes sur la plage de Farewell Spitdans la région de Golden Bay, dans l'extrême nord de l'île du Sud , l'une des principales îles qui forment la Nouvelle-Zélande. Plus de 200 ont pu être sauvées.

Environ 300 d'entre elles étaient déjà mortes au moment de leur échouage. Près de 500 volontaires ont afflué pour tenter de sauver les survivantes et les remettre à flot. Samedi, quelque 150 de ces volontaires ont même défié une alerte aux requins pour former un véritable mur humain dans la mer, afin de s'efforcer d'empêcher le retour des survivantes remises à flot ainsi que l'arrivée de 200 nouvelles baleines.

Pas d'explication scientifique

Farewell Spit, à environ 150 kilomètres à l'ouest de la ville touristique de Nelson, est régulièrement le théâtre d'échouages massifs de baleines-pilotes. Neuf au moins se sont produits au cours des dix dernières années. Il n'existe pas d'explication scientifique certaine de ce phénomène.

Posté par POSEIDON55 à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 octobre 2020

DAN AR BRAZ

dan_ar_braz_c_bernard_galeron

Posté par POSEIDON55 à 09:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


DAN AR BRAZ

2

 

Dan Ar Braz

Dan Ar Braz (Daniel Le Bras pour l’état civil), est un auteur-compositeur-interprète français d'origine et de culture bretonne, né à Quimper, le 15 janvier 1949, dont la majeure partie de l’œuvre relève de la musique celtique électrique. Bercé par les sons rock des Shadows ou des Stones, il débute dans plusieurs orchestres de bals et en tant que folk singer.

Dan a accompagné dès la fin des années 1960 Alan Stivell, précurseur de la musique bretonne moderne et de la world music. Après une période en solo, il se lance dans l’aventure de l’Héritage des Celtes en 1993, qui a fédéré de nombreux artistes, pour ensuite revenir à une carrière solo. En 1996, il représente la France au concours de l’Eurovision avec une chanson en breton. À l'époque où il jouait avec les anglais de Fairport Convention dans les années 1970, il fut considéré par le magazine britannique Melody Maker comme l’un des meilleurs guitaristes au monde.

Il est le père de la musicienne et Dj Wonderbraz.

Posté par POSEIDON55 à 08:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 août 2020

HERMIONE

d2feff130f5497d5596155571454d35d

 

 

 

Posté par POSEIDON55 à 07:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

02 août 2020

HERMIONE

78bc81e699fd3c6f3c394c00257de509--marine-traffic-hermione

 

L’Hermione

 L’Hermione est un navire de guerre français en service de 1779 1793. C'est une frégate de 12(en référence au calibre de ses canons) portant 26 canons de 12 livres et 8 canons supplémentaires de 6 livres. En jargon naval on la dénomme « frégate de 26 canons », bien qu'à l'origine elle en ait porté 34. Elle fait partie des frégates de la classe Concorde, construites à partir de 1777 à l'arsenal de Rochefort.

Elle est connue pour avoir conduit pour sa deuxième traversée le marquis de La Fayette aux États-Unis en 1780, lui permettant de rejoindre les insurgés américains en lutte pour leur indépendance.

C'est la seconde frégate portant ce nom mythologique dans la Marine française. Une troisième Hermione est construite sous le Premier Empireà l'arsenal de Lorient par la société des frères Crucy.

En 1793, l'Hermione est ngagée dans l’embouchure de la Loire pour appuyer les troupes républicaines contre les Vendéens. Alors qu'elle sort de l’estuaire le 20 septembre, elle heurte un rocher et coule au large du Croisic.

 

Construction à Rochefort (1778-1779)

 

L’Hermioneest mise en chantier en décembre 1778 à l'arsenal de Rochefort sur les plans d'Henri Chevillard1, dit Chevillard Aîné. On est alors en pleine guerre d'indépendance américaine et les chantiers navals français fonctionnent à plein régime. La frégate est mise à flot le 28 avril 1779, soit moins de six mois après sa mise sur cale, et son armement est terminé le11 mai.

 

Campagne dans le Golfe de Gascogne (1779)

Entre mai et novembre 1779, le navire est testé avec succès dans le golfe de Gascogne sous le commandement du jeune lieutenant de vaisseau Louis-René-Madeleine Levassor de Latouche (futur vice-amiral et commandant en chef de la marine de Napoléon). L’Hermioneréalise alors une brillante campagne au large des côtes françaises, capturant avec audace trois corsaires anglais et trois navires marchands. Elle est de retour à Rochefort le 8 novembre 1779.

 

Campagne en Amérique du Nord (1780-1782)

u cours des mois de novembre et décembre 1779, la coque de l'Hermione reçoit un doublage de cuivre constitué de 1100 feuilles de métal. Ce doublage est destiné à protéger la coque des attaques des tarets, et à éviter la fixation des algues et des coquillages sur la carène, ce qui améliore la vitesse de la frégate.

L'Hermione quitte Rochefort le 23 janvier 1780, toujours commandée par Latouche-Tréville. Parmi l'équipage, on trouve aussi le pilotin Jean Jacques Etienne Lucas ou le chirurgien Adrien Fabré. Après avoir accueilli à son bord le marquis de Lafayette, l'Hermione appareille de Port-des-Barques le 20 mars 1780 et arrive à Boston le 28 avril. Lafayette y débarque pour annoncer l'envoi de renforts français au général Washington.

Le 7 juin 1780, l'Hermione combat la frégate britannique Iris (en)au large de Long Islan  et subit d'importants dommages. Une polémique dans la presse suivra cet engagement, chacun des deux commandants revendiquant la victoire.

Le 16 mars 1781, l'Hermione participe aux côtés d'une escadre de 7 vaisseaux de ligne commandée par Destouches à la bataille du Cap Henry. Après un engagement indécis face à l'escadre anglaise menée par Arbuthnot, la flotte française ne pouvant accéder à la baie de Chesapeake se voit contrainte de regagner sa base à Newport.

Le 14 avril 1781, le naufrage dans la rade de Newport de la chaloupe de l'Hermione chargée de vivres et de 28 hommes entraîne la noyade de 12 membres de l'équipage.

Le 4 mai 1781, la frégate reçoit le jeune Congrès américain à son bord. Le 21 juillet 1781, elle participe à la bataille navale de Louisbourg: aux côtés de la frégate l’Astrée commandée par Jean-François de La Pérouse, les deux navires français combattent victorieusement six navires anglais. Cet affrontement a été peint par Auguste-Louis de Rossel.

En septembre 1781, l'Hermione rejoint la flotte de de Grasse après sa victoire à la bataille de la baie de Chesapeake. Elle assiste à la décisive bataille de Yorktown qui s'achève le 19 octobre par la reddition des troupes anglaises de $ Lord Cornwallis  ace aux insurgés américains menés par Washington et à leurs alliés français conduits par Rochambeau. La guerre bascule alors en faveur des insurgés. Après la capitulation de Yorktown, le comte de Grasse le laisse à Chesapeake avec sous le commandement de Jacques-Aimé Le Saige chevalier de La Villèsbrunne le Romulus, l'Hermione et la Diligente2,3.

Le 2 février 1782, l'Hermione quitte les côtes américaines pour regagner la France. La frégate mouille en rade de l'île d'Aix le 25 février.

Campagne aux Indes (1782-1784)

Le 2 septembre 1782, l'Hermione repart sous le commandement de François Bérauld du Perou. Elle accompagne alors une flottille en direction de l'océan Indien pour renforcer l'escadre de Pierre André de Suffre dans le conflit avec les Britanniques pour le contrôle du golfe de Bengale. Après une escale au Cap du 7 février au 13 mars 1783, l'Hermione atteint l'île de France le 18 avril et rejoint la flotte de Suffren le 14 juillet 1783, quelques jours après son importante victoire à Gondelour. La nouvelle de la paix, dont des préliminaires sont établis dès le 20 janvier 1783 à Versailles, est arrivée dès le 29 juin avec la frégate anglaise Medea (en).

Le 15 septembre 1783, la frégate quitte Trinquemalay et reprend la direction de la France. Après des escales à l'île de France et à l'île Bourbon en octobre 1783, l'Hermione s'arrête également au Cap et atteint Rochefort le12 février 1784.

Campagne révolutionnaire et naufrage (1793)

En 1793, la France révolutionnaire se mobilise, à force de levées en masse, pour faire face à la Première Coalition, tandis que l'Ouest du pays s'embrase. La guerre de Vendée bat son plein avec ses atrocités, vidant les ports de marins et d'officiers, devenus hostiles à la Convention.

L’Hermione reprend du service sous le commandement du récemment promu capitaine de vaisseau (et futur amiral) Pierre Martin. Entre Brest et la frontière espagnole, elle escorte les navires de commerce, chasse les corsaires anglais et apporte son soutien aux troupes républicaines engagées contre les Vendéens. Elle participe notamment à la défense de la ville des Sables-d'Olonne en mars 1793, puis est postée dans l’embouchure de la Loire à partir du 23 juin 1793 pour protéger les abords de Nantes.

Le Ive pour complémentaire de l'an I de la République (20 septembre 1793), commandée par un équipage peu expérimenté, à peine sortie de l'estuaire de la Loire et par la faute d’un pilote local, la frégate sombre sur des rochers au large du Croisic, sur le plateau du Four. Une campagne de fouilles archéologiques, entreprise au cours de l'été 20054, permet de récupérer plusieurs objets, dont une partie du gouvernail, et de remonter l'ancre de quatre mètres de long et d'un poids d'une tonne et demie5.

 

Posté par POSEIDON55 à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 juillet 2020

ILES FEROE

iles-feroe-hosvik

Posté par POSEIDON55 à 06:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 juillet 2020

LES ILES FEROE

3

 

Îles Féroé

Les Îles Féroe (en féroïen Føroyar,/ˈføːɹjaɹ/ endanois Færøerne,/ˈfɛɐ̯ˌøːˀɐnə/) sont un pays constituti du Royaume du Danemark, avec le Danemark et le Groenland. Ce territoire est composé de l'archipe subarctique du même nom situé dans l'océan Atlantique nord, non loin de la mer de Norvège que seule l'île de Fugloy baigne par son cap nord-est. Les pointes septentrionales des îles de Streymoy et Eysturoy sont à peu près équidistantes de l'Écosse et de l'Islande. L'archipel a une superficie de 1 400 km2 et compte 52110 habitants en 2020, appelés Féroïens.

Les Îles Féroé sont une province autonome du royaume du Danemark depuis 1948; elles possèdent un gouvernement qui leur est propre et qui a compétence dans toutes les affaires à l'exception de la Défense. Un ministre des Affaires étrangères est nommé en 2008.

Posté par POSEIDON55 à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :